C'est dans ma nature !

Les "algues" de Panthier
(par Philippe Baran)

Nombreux sont les baigneurs de Panthier qui n’apprécient pas de s’emmêler les pieds dans ce que tout le monde appelle "des algues". Une petite clarification sur les termes n’est peut-être pas inutile.

Comme tous les plans d'eau, Panthier est riche en végétaux qui vont de l’arbre à l’algue microscopique. On rencontre quatre types de végétaux autour et dans le lac :

>

les algues microscopiques, appelées aussi plancton, qui donnent à l’eau une couleur verte,

 
>
les algues filamenteuses qui forment des tapis vert très dense comme une chevelure ou des amas un peu globuleux qui remontent en surface,
 
>
les végétaux aquatiques (appelés encore macrophytes ou herbiers) qui poussent totalement immergés avec des racines. Ce sont eux dans lesquels nous nous prenons les pieds à quelques mètres du bord et que l’on nomme abusivement "algues". On retrouve surtout des potamots, des caracées ou des myriophiles,
 
>
les végétaux semi-aquatiques (appelés encore hélophytes) qui poussent sur les bords et qui sont capables de vivre les pieds dans l’eau et la tête au soleil. Ils composent toute la ceinture de végétation du lac. On retrouve bien évidemment les roseaux mais aussi des carex (très abondants au bord).
 

Ces végétaux vivent globalement en équilibre les uns par rapport aux autres en profitant de la lumière et des apports de nitrates et de phosphates. Un développement excessif de l’une ou l’autre de ces formes de végétation est appelé eutrophisation. Heureusement, ce n’est pas vraiment le cas à Panthier.

Alors dorénavant, lorsque vous ressortirez de l’eau avec des plantes plein les pieds ou dans les hélices du moteur, ne dîtes plus « c’est plein d’algues » mais « j’en ai marre de ces macrophytes ». Ce sera plus chic !